Un bureau de change sur l'avenue Mushie
Catégorie

Le taux de change connait une instabilité depuis une semaine, comme nous l'avons constaté ce mardi 11 août 2020, dans la commune de la Gombe, où différents changeurs ont fixé le taux à leur manière, à l'intérieur de leurs bureaux respectifs.

Pour monsieur Henry, un des changeurs de la commune de la Gombe, la spéculation continue en sourdine, car il existe à Kinshasa des changeurs de référence qui adaptent le taux par rapport à l'offre et la demande de la monnaie étrangère ou des frans congolais. « le taux n'a pas baissé, mais il s'agit plutôt d'une spéculation des changeurs de référence qui fixent le taux comme ils veulent, alors quand eux, changent de taux, nous tous, sommes obligés de s'adapter », a ajouté Henry, qui exerce ses activités de change dans la commune de la Gombe.

De son côté Madame Jeanette estime que tout ceci arrive à cause du manque de gouvernance dans ce pays, car c'est l'État qui est chargé d'adopter un taux pour tous les changeurs. « Dans notre pays, il y a un problème de gouvernance, c'est aux autorités de fixer un taux que tous les changeurs doivent se soumettre et respecter, alors les autorités doivent faire un suivi, mais chez nous, les taux de change varie selon les contrées. Vous trouverez un taux à Kinshasa et un autre taux au Kongo-Central, un autre encore au Katanga», a soutenu Jeanette, cette dame qui exerce également son activité de change dans la commune de la Gombe.

Rappelons que le taux de la Banque Centrale du Congo était fixé à 1960 FC pour 1$, ce mardi 11 août 2020, pendant que chez les cambistes de la Gombe, le taux était à 1980, 1985, 1990 chez les uns et 2015 ou encore 2018, chez les autres. Il faut dire aussi que le taux de change est indiqué à l'intérieur de bureaux de change et non à l'extérieur, comme l'avait souhaiter la BCC, dans sa communication la semaine dernière.

Jérémie Likayi/Stagiaire