Constant Omari
Catégorie

La nouvelle s'était déjà répandue depuis mardi mais non confirmée par l'intéressé.
Aujourd'hui c'est chose faite et c'est officiel. Constant Omari Selemani ne va plus se représenter et sera même loin du football.
Le dersomais ex Président de la FECOFA a rendu le tablier ce mercredi 17 Juin 2021, à l'issue d'une conférence de presse d'adieu tenue au siège de cette même institution située à Gombe sur l'avenue justice.

Omari

À en croire Omari, après 18 ans de règne à la tête de l'instance faîtière du football congolais, il était temps de passer la main à une autre fils digne de la RDC pour lui succéder.
Durant cet échange avec la presse, l'homme moderne a reconnu les failles de ces différents mandats notamment celle liée aux infrastructures mais non réalisée.
Entre autre, il fallait selon lui détruire l'actuel bâtiment de la fédération congolaise de football association et en construire un palais de 10 niveaux. Chose que son comité n' a pas su faire en 18 ans.

" C'est avec la tête haute que j'ai décidé de rendre le tablier et quitter la Fecofa. C'est depuis le mois de mars que j'ai commencé ma réflexion, au lendemain du match contre le Gabon. J'avais dit qu'il était grand temps de quitter la Fecofa et permettre à une autre génération de passer la main à une autre expérience", a renchéri constant Omari.

Poursuivant cet échange avec la presse, Omari a indiqué que sur le plan infrastructurel, il y a des points positifs à noter.
Selon lui, son comité se réjouit d'avoir doté les la ligues provinciales des sièges qui constituent un patrimoine foncier important.

" Je n'ai pas de dauphin mais après moi c'est M. Donatien Tshimanga qui va assurer l'intérim. Mais je ne vais pas qu'après moi qu'il y ait déluge, a martelé Omari.
Pour rappel, le désormais ex Président de la Fecofa avait déjà annoncé sa démission au cours d'une émission accordée à canal+.

Il l'a cette fois annoncé dans une conférence de Presse au lendemain du verdict surprenant pour ne pas dire honteux rendu par la commission ad hoc instituée au sujet du dossier Zao Matutala qui fait perdre à V. Club son titre acquis proprement sur terrain.

Hormis ce dossier, des divisions sont envisageables dans le staff laissé par Omari. Nos sources nous indiquent que les gens ne parlent pas le même langage.
À la linafoot, Constant Omari a laissé un flou difficile à élaguer. De ce jour, le championnat s'est arrêté à cause des reports et des reprogrammations des matches surtout pour les 3 prétendants au titre.
Le flou c'est aussi au niveau de la coupe du Congo dans les deux versions qui se joue largement au delà de la date limite de la dérogation donnée par le ministre des sports.
Que des flous laissés par cet ancien basketteur. Où se dirigera le football congolais ? What and see disent les anglais ?

Doudou Mbala