Quelques femmes de Kananga
Catégorie

À Kananga, l’ONG FMMDK a lancé le vendredi 13 novembre 2020, le projet sur la participation de la femme centre kasaïenne à la vie politique. Conçu pour une durée de trois mois, ce projet entend revoir à la hausse le taux de participation des femmes dans la gestion de la chose publique en province.  

Le lancement officiel de ce projet a été précédé par une caravane motorisée des femmes de toutes catégories socio-professionnelles sur les artères de la ville de Kananga. La coordonnatrice de l’ONG FMMDK a précisé que ce projet de trois mois sera mené à travers les cinq communes de la ville.  

Elle a également expliqué qu’il vise entre autres, accroître le taux de participation des femmes dans les instances de prise de décisions et inciter les politiques à la promotion des droits des femmes, en province. « L’objectif de ce projet est de mener une campagne de sensibilisation auprès de 50 000 personnes, en vue d'accroître la participation active des femmes à la vie politique et à d’autres instances de prise de décisions pour le développement de notre province.

Les bénéficiaires directes de ce projet sont des femmes et filles leaders et influentes », a expliqué Nathalie Kambala Luse. De son côté, le rapporteur de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Central a salué la mise en œuvre de ce projet qui, selon lui, met la femme au centre de tout développement.  

Joseph Kalamba a ainsi encouragé les femmes à se serrer les coudes pour relever ce défi. « Nos partenaires femmes doivent se soutenir elles-mêmes, avant de compter sur le soutien des hommes pendant les moments électifs et sélectifs », a-t-il ajouté.  

Rappelons tout de même que ce projet est financé par l’organisation américaine International Republican Institute, IRI.

BN