Félix Tshisekedi
Catégorie

Du haut de la tribune de l'Organisation de Nations-Unies, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi a dénoncé sans détour l'agression rwandaise en RDC, à travers les groupes rebelles du Mouvement de 23 Mars (M23).

C'était dans son discours prononcé dans le cadre de la 77ème Assemblée générale de l'ONU en présence de tous les responsables de cet organisme et plusieurs autres invités de marque. 

« En dépit de ma bonne volonté et de la main tendue du peuple congolais pour la paix, certains de nos  voisins ont trouvé mieux que de nous remercier par l'agression et  les soutiens des groupes armées terroristes qui ravagent l'Est de la République Démocratique du Congo.

C'est le cas actuellement du Rwanda qui au mépris du droit international, de la charte de l'ONU et l'acte constitutif de l'Union Africaine a une fois de plus non seulement agressé en mars dernier la République Démocratique du Congo par des incursions directes de ses forces armées les RDF, mais aussi occupe des localités de la province du Nord-Kivu par un groupe armé terroriste interposé le mouvement du 23 Mars dit M23, auquel il apporte un soutien massif tant en matériel de guerre qu'en homme de troupe», a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Et comme pour défier la communauté internationale, le M23 avec le soutien de l'armée rwandaise a même abattu un hélicoptère de la Monusco, tuant huits casques bleus commettant ainsi un crime de guerre».

En outre, Félix Tshisekedi dit dénoncer en ce lieu emblématique de la vie internationale avec la dernière énergie cette ième agression rwandaise sous couvert par un groupe terroriste appelé le M23. 

Par ailleurs, le Chef de l'État congolais reste déterminé à récupérer toutes les parties du pays occupées par le M23. 

Signalons que près de 100 jours déjà depuis que le la cité de Bunagana est occupée par les rebelles M23. 

Jephte Matondo