Carte d'Afrique
Catégorie

Malgré la crainte et les avertissements de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur une nouvelle accéleration de la pandémie de coronavirus, la réouverture des frontières africaines s'effectue progressivement.

Pour pouvoir relancer les secteurs économiques et celui du tourisme fortement touchés par cette pandémie, certains pays décident d'emboiter les pas de leurs pairs occidentaux, en procédant à l'ouverture des frontières progressive pour les uns et immédiate pour les autres.

Voici les pays qui ont décidé de rouvrir leurs frontières :

- Le Seychelles a ouvert l'aéroport international de Mahé le lundi 1er juin 2020, en reprenant le service seulement pour les voyageurs fortunés qui arrivent sur des vols privés avec obligation pour ces voyageurs de présenter un test négatif à la covid-19, datant de moins de 48 heures, avant l'arrivée et la reprise des vols commerciaux, attendue pour la fin de mois de juillet.

- La Zambie avec son président Edgar Lungu ont annoncé le jeudi 25 juin 2020, au cours d'un discours radio-télévisé la réouverture immédiate des frontières aériennes et de tous les aéroports internationaux fermées depuis le debut de la pandémie, tout en rassurant sur les mesures strictes qui seront prises pour éviter une deuxième vague de l'épidémie.

D'ailleurs, les autorités zambiennes espèrent relancer ainsi l'économie nationale qui a été profondément impactée par cette maladie.

- La Tunisie et ses autorités ont annoncé l'ouverture progressive des frontières terrestres, aériennes et maritimes, à partir du 27 juin 2020, fermés depuis mi-mars, afin de ralentir la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus.

- Les pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest ( CEDEAO ), composée de 15 pays membre dont (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo ) a examiné la possibilité de réouverture des frontières aériennes et terrestres dans les pays CEDEAO et aux autres pays qui ne présentent pas de niveau très élevés de taux de contamination à la covid-19, à partir du 31 juillet 2020 au plus tard.

Cette ouverture progressive se fera en fonction de l'évolution de la pandémie au sein des pays membres de la CEDEAO et des autres pays, elle fera l'objet d'une évaluation périodique et les recommandations doivent être avalisées par les chefs d'Etat, a précisé l'organisation.

Les options envisagées pour la réouverture des frontières sont :

- Le 1er juillet 2020, frontières terrestres - Le 15 juillet 2020, frontières aériennes avec des vols UEMOA/ CEDEAO uniquement

- Le 22 juillet 2020 avec tous les vols africains

- Le 1er août 2020 avec tous les vols internationaux.

- La Côte d'Ivoire, qui est le premier pays, membre de la CEDEAO a exceptionnellement annoncé officiellement le 25 juin 2020, la réouverture des frontières aériennes à partir du 1er juillet 2020. La décision a été prise au cours d'un conseil national de sécurité présidé par le chef de l'Etat Allassane Ouattara.

Winny Bakajika/RSA/Factuel.cd