Pick up de l'armée entouré par quelques manifestants
Catégorie

En cette période d’État  d'urgence, le gouvernement de la République Démocratique du Congo a interdit formellement l'organisation des manifestations publiques sur toute l’étendue du territoire national.

Une décision qui n’arrange pas les partisans de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qui avec le soutien de LAMUKA, du Comité Laïc de Coordination et de quelques mouvements citoyens dont Filimbi, les Congolais Debout, la Lutte pour le Changement (LUCHA) avaient prévu une marche ce jeudi 9 juillet 2020, afin de protester contre l'entérinement de Ronsard Malonda par l'assemblée nationale comme délégué des confessions religieuses à la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

N’ayant pas pris acte de ladite marche, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka invite la population à vaquer librement à toutes ses occupations. 

Tous les points chaud de la ville de Kinshasa sont envahis par les éléments de la police nationale congolaise et de l'armée depuis ce matin. Dans la foulée, nous pouvons citer le rond-point palais du peuple, l'échangeur de Limete, le rond-point Kitambo Magasin, le rond-Ngaba et le rond-point victoire.

YSKL