Institut de la Gombe
Catégorie

Les élèves et écoliers de la République démocratique du Congo devaient reprendre le chemin de l'école depuis le 5 janvier dernier comme vous le savez.

À cause de la deuxième vague de la maladie à coronavirus, cette rentrée après les vacances de Noël a été renvoyée à une date ultérieure. Le comité  multisectoriel de la riposte à la pandémie du covid-19 en RDC a indiqué dans son bulletin de samedi dernier que le pays enregistre déjà 22.771 cas positifs depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020.

D'après cette structure, le cumul des cas est de 22.771, dont 22.770 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 671 décès  (670 cas confirmés et 1 cas probable) et 15.031 personnes guéries.

• 167 nouveaux cas confirmés, dont 110 à Kinshasa, 51 dans le Haut-Katanga, 3 au Nord-Kivu et 3 au Sud-Kivu ;  

• 721 échantillons testés ;

• Kinshasa a dépassé la barre de dix-huit mille (18.000) cas confirmés de coronavirus 2019.

Notons que le test Covid-19 est gratuit pour tout le monde en République démocratique du Congo. Cependant, le test des voyageurs est payant à 30 dollars américains. 

*Les 22 provinces touchées : 

• Kinshasa : 18.002 cas ; 

• Kongo Central : 1.405 cas ;

• Nord-Kivu : 1.319 cas ; 

• Haut-Katanga : 753 cas ; 

• Sud-Kivu : 526 cas ; 

• Ituri : 224 cas ;

• Lualaba : 176 cas ;

• Tshopo : 102 cas ;

• Haut-Uélé : 94 cas ; 

• Equateur : 48 cas ; 

• Nord-Ubangi : 40 cas ;

• Maniema : 19 cas ; 

• Kasaï Central : 17 cas ;

• Kasaï  Oriental : 9 cas ;

• Kwilu : 9 cas ;

• Sud-Ubangi : 7 cas ;

• Bas-Uélé : 6 cas ;

• Tanganyika : 6 cas ;

• Kwango : 4 cas ;

• Kasaï : 2 cas ;

• Tshuapa : 2 cas ;

• Haut-Lomami : 1 cas.

La cellule de riposte contre le covid-19 indique que les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

*Rappel des mesures de renforcement de la riposte contre la Covid-19 afin d’éviter la propagation de la deuxième vague en République démocratique du Congo :

• Instauration du couvre-feu de 21 heures à 05 heures du matin ;

• Stricte application des gestes barrières, notamment :

1. Le port correct et obligatoire des masques ;

2. Le respect de la distanciation physique ;

3. Le lavage régulier des mains ou l’application de gel hydro alcoolique :

4. La prise de température ; 

• Interdiction des activités publiques, comme :

1. Les marches publiques, les productions artistiques et les kermesses ;

2. Les cérémonies festives et les réunions de plus de dix personnes ;

3. Les  compétitions sportives se font à huis-clos ;

4. Le transport des dépouilles mortelles  directement au lieu d'inhumation, sans aucune autre cérémonie ;

5. Le fonctionnement des églises et des débits de boissons avant le couvre-feu avec strict respect des gestes barrières ;

• Le respect strict des gestes barrières dans tous les lieux publics et dans les transports publics et privés, notamment dans les transports routiers, fluviaux et aériens ;

• Pour les activités scolaires et académiques :

1. La reprise, à une date ultérieure, des cours au niveau de l'Enseignement supérieur et universitaire   ;

2. Début anticipatif des vacances ; 

• Poursuite de test obligatoire pour les voyageurs en internes et ceux en provenance de l'étranger, ainsi que ceux en partance pour l'étranger ;

• Circulation, lors du couvre-feu, des personnes munies de l’autorisation spéciale de l’autorité provinciale, à l’exception des personnes se trouvant dans la situation d'urgence sanitaire ;

• Contrôle strict des présentes mesures par les agents de la Police nationale congolaise (PNC) ;

N.B. : Toutes ces mesures ont été mises en application le 18 décembre 2020.

• Un cas probable est un décès pour lequel il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire, mais, dont les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.

Dans l'entre temps, les parents d'élèves attendent la reprise des cours dans toutes les écoles de la RDC, surtout que la pandémie avait bouleversé déjà l'année scolaire 2019-2020.

Factuel