Une avenue de la commune de la Gombe
Catégorie

La Police Nationale Congolaise ( PNC ) avait indiqué il y a quelques jours, le déploiement de ses éléments dans toute la commune de la Gombe du 6 au 20 avril 2020, pour le respect du confinement total dans cette partie de Kinshasa.

Premier jour, des premières victimes de la bastonnade policière font entendre leurs voix un peu partout dans la commune de la Gombe. Un agent de sécurité qui garde une maison dans cette commune confinée a reçu des coups de matraque de la police très tôt ce matin, d'autant plusqu'il s'était retrouvé à l'extérieur de la parcelle, à 10 mètres de son poste, lorsque la jeep de la police l'a surpris. Il a dû payé une somme de 20.000 FC pour être libéré, selon ses propres paroles. Un autre policier, en tenue civile, qui est de garde dans le même quartier de la commune de la Gombe a été également interpellé ce matin par la jeep de patrouille et a été relaché après les explications, en montrant également sa carte au commandant de l'opération. Heureusement pour lui, il se trouvait devant le portail de la résidence où il monte sa garde.

D'après les éléments de la police qui patrouillent à Gombe pour faire respecter le confinement total dans cette commune, personne ne peut se retrouver à l'extérieur de sa parcelle. Tout le monde doit rester chez soi. Le fait de se retrouver en dehors de votre habitation, est une infraction qui mérite les amendes.

Factuel.cd