Chris Kabeya
Catégorie

Le comptable d’état Chris Kabeya Mavika a été assassiné à coup de machette, le 11 février dernier par les bandits, dans la commune de Bandalungwa, en plein centre de la capitale congolaise. Le banditisme urbain, appelé kuluna est un phénomène qui prend de plus en plus de l'ampleur à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. 

Le kuluna est un groupe d’inciviques qui sèment la terreur dans le chef de la population, en tuant  avec des coups de machettes et ravissant biens et autres objets de valeurs en dépit des différents postés des polices disséminés à travers la capitale. 

Cela s'est encore manifesté par l'assassinat odieux de Chris KABEYA MAVIKA, comptable d'État, code 0713 de péréquation.

Chris

Il faut souligner que le comptable Chris Kabeya revenait bonnement d'une fête en compagnie de son épouse et de ses deux belles - soeurs. 

Arrivés au niveau de l'arrêt pharmacie, dans la commune de bandalungwa, l'infortuné se retrouve devant une ambuscade. 

Cinq jeunes hommes armés des machettes, (kuluna), surgissent. Voulant défendre son épouse et ses deux belles - soeurs, Chris KABEYA reçoit un coup de machette au niveau de la tête. 

Les kuluna ravissent 1800 $ , bijoux, téléphones et autres objets de valeur. 

Après leur fuite, l'infortuné est vite conduit à l'hôpital de Kitambo, où il rendit l'âme après une forte hémorragie.

LA CORPORATION DES COMPTABLES S’INDIGNE 

Faisant partie de la corporation des comptables, Frank ABUSA s'est indigné de cette situation d'insécurité qui gagne du terrain depuis de lustre et lance un appel.

Franck

" Nous sommes venus condamner ce meurtre, cet assassinat odieux d'un confrère et collègue, abattu comme un vulgaire citoyen par les kuluna " , a t-il dit avant de lancer un appel aux autorités en ces termes : « Nous nous sentons dans l'insécurité et nous avons besoin d'être sécurisés. Non seulement les comptables, mais également la population congolaise ", a conclu Franck Abusa.

M.K/Djo Akeks